UFP Plongée Technique

Toute la plongée tech. et recycleur


Liens partenaires

Membre au hasard
GaryCollins

Inscription:16.10.2011
Messages:0

Horloge

Calendrier
<< Avril 2015 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Pas d’anniversaire à fêter aujourd’hui

Accueil
Bienvenue sur le site de l'association UFP Plongée Technique

Sujet récent
Annonce récente Sujet populaire récent Sujet récent
Les prix UFP des meilleurs CR plongée
Les prix UFP des meilleurs CR plongée
Deeptek à Palmes 2013 - ON REMET A PLUS TARD
Glénan 2016 diluant CCR : Weekend épaves du 5 au 8 mai
[VDS] Blocs, détendeurs, étanche Otter Brittanic, lampes
CR TekDay à St Malo hier
Questions aux utilisateurs de bouteilles d'ARI Pompiers
Le Haven Toussaint 2015
a sup
Vidéo Gota Abu Ramada
Il est frais, le poisson d'Arte
[VDS] RECYCLEURS mCCR TRITON
La face cachée de la terre sur France3!

Dernières nouvelles
DIVATOR / MI9 : croisière plonge HAVEN / CORSE. Part 2.
Posté par: MI9 18 Avr 2015, 01:05

Ceci posé, la nav se présente mal. Avis de brafougne de NW persistant. Avec levée d'une houle de 5 mètres !

Si le canot est une machine de guerre qui se joue de ces conditions, il n'en va pas de même pour le Captain. En bien plus piètre état que sa prestance ou son âge civil ne pourraient le laisser croire. Il en va des hommes comme des machines. Ce n’est pas la date de mise en service qui compte, mais le nombre d’heures de vol et de cycles. Les séjours réitérés dans les services de traumatologie, également …

La traversée directe Hyères – Golfe de Porto étant du registre de « Mission Imbécile », plan B : remontée côtière sur Nice et Stand By en initiant ma jeune binomette aux joies et délices des raideurs. Soit les tombants du cap de Nice, Américains et autres Baous.

Une variante C sera possible selon la durée d’amortissement de la houle : un crochet par le golfe de Gênes et le Haven. Ce n’est pas que j’ai une grande prédilection pour cet infâme tas de tôle planté dans la baie la plus pourrie de nord Med, mais de là nous pourrons traverser vers le cap Corse et St. Florent sans se faire exagérément barater. Et puis, quand on est jeune, on demeure subjugué par le « gros », le spectaculaire. Cela devrait donc lui plaire…

Hardis petits ! Cap sur Nice par un 5/6 matinal de NW – houle 1.5 m sur le cul. Ca pétarade doucement à 35 knts. Une petite pause aux Iles de Lérins :

Attachment:
P3260237.JPG


Et c’est reparti jusqu’à Nice.Ca tombe bien, j’y ai une thurne. Et comme j’ai du ménage et des courses en retard, avec les deux donzelles, j’entrevois des opportunités…

Une petite 60 au cap de Nice aux fins de voir évoluer la jeunesse. Ma pomme en recyclo 10/50 et elle en CO Air. Faut ménager les vieux et pas (encore) bousculer les jeunes.

Sauf, qu’au moment du calibrage, ça part en barigoule : deux connexions cellules + capteur de pression HS. A l’examen, les coaxs centraux sont morts (A force d’avoir remplacé les daubes d’APD 14) et les masses des fils sont devenues inexistantes par la corrosion. Fucking Holly Shit !!! Retour usine nécessaire et attente d’une tête de remplacement adressée par l’excellent Jean-Marc BELIN.

Bah !!! De toute façon, ca piaule toujours sévère dans le golfe du Lion et jusqu’à 8/9 vers St. Raphael. C’est pas bien grave, il y a d’autres jouets pour occuper les filles.

Attachment:
1600_SBM28435.JPG


Attachment:
04_04_15_1242.jpg


Après six jours de SB, la tête de remplacement à peine montée sur la machine, on déquanille en début d’après midi pour Arenzano. La poisse au cul verdâtre s’obstine et on navigue sous un merveilleux temps de chiottes.

Attachment:
P4030248.JPG


Le port d’Arenzano est vide. Logique ! En cette saison et par cette MTO de bidet… En quelques minutes, on transforme le cabriolet en camping-car et c’est l’heure sacro-sainte de l’apéro.

Attachment:
DSCN8470.JPG


Le lendemain, première plonge sur le tas de merde. Avec les jours de SB sur Nice, si on a pu bien développer l’endurance de nos foies et méninges aux boissons tant fermentées que distillées, en revanche que nenni pour accoutumer la jeunette aux PPN2 qui vont bien. On va donc descendre jusqu’au pont par la face avant du château avec un touch and go jusqu’au trou bâbord. Plancher à 70. L’hélice et le fond du problème seront pour Dimanche.
A l’heure du café – on est tout de même pas des bêtes à plonger avant onze heures - on voit sortir deux canots de clubs dont un, monté par une rEvo Team. Tous assis bien sagement, bien parallèles et déjà brêlés.

Je me demandais comment s’y prenaient les structures pour faire plouffer des palanquées de recyclos sur leur SR alors que je trouve que le mien est déjà bien trop petit pour moi seul. Maintenant, je sais ! Il les font dormir dans leur combardes, les réveillent à l’heure des poubelles et les chargent tout équipés au transpalette. D’ici là, à ce qu’ils les obligent à payer pour ça… La perversion humaine est décidemment sans limite…

Arrivés sur site – juste le temps de faire chauffer les moulbifs et à peine celui de déjauger – que deux braves indigènes (un sur chaque canot) nous haranguent en s’agitant comme des sémaphores.

Qu’est ce qu’ils peuvent bien vouloir les gugusses ? me demandai-je in petto. Si c’est pour nous payer la grappa, c’est gentil, mais c’est encore un peu tôt. Moi, je ne dirai pas non, mais quant à la jeunette, il semble que sa dose de PPN2 devrait suffire.

Je me rapproche donc bord à bord pour connaître leurs intentions. Hors de mon pays, il me semble bienséant de conserver des relations cordiales avec les autochtones. Et donc judicieux de conserver par devers moi mon habituel « Vas te faire mettre, sac à merde ! » tout aussi habituellement adressé aux cochers des bétaillères des iles varoises à l’amorce d’un conflit de territoire.

Dans ces contrées, ils sont du type « gesticulatif extraverti ». Avec un peu de pratique, on découvre bien vite que leurs vociférations accompagnées de force moulinets de bras ne sont aucunement des marques d’agressivité mais, tout au contraire, des signes de bienvenue. Voire des marques d’affection.

Bingo ! L’un comme l’autre désiraient seulement nous signaler qu’il nous était possible de nous prendre à la balise « cheminée ». Nous déclinons poliment mais ne manquons pas de prendre rendez vous pour la grappa.

Une fois brêlés - ma pomme en config Tx « light » : Dil 10/50 + 2 BO 7 lits carb 18/45 – Nx 55 et la jeunette avec son 15 lits Air + 7 lit Oxy – un bref rappel de sécurité s’impose :

« Chacun pour soi et Dieu pour tous. »

Au jus !

Jusqu’à 20 mètres, c’est le bouillon de poule. Avec 10 de visi grand max. Ensuite ca s’améliore un tantinet mais pour virer bien vite à la plonge de nuit en descendant vers le pont.
Franchement, à moins que d’être adepte de pénétrations mal placées, d’avoir du goût pour les tubulures en tout genre et autres joyeusetés mécaniques, cette épavasse ne présente aucun intérêt. Si ce n’est d’être réputée la plus GROOOSSE de Med.

Rien à voir avec la beauté épurée du DO 24 de Port-Cros qui semble poursuivre son vol en rase mottes sur le sable. Ou des somptueuses gorgones du Guyane à Carqueiranne. Quant au Protée et au Natal…

En plus, même pas question de faire le « petit mec » une seconde. C’est même pas profond… Si je n’étais affublé d’incontinence cardiaque sénile, je continuerai à faire ça comme ma jeunette. En CO et à l’air comprimé. Au moins, je me prendrai une bonne murge. Histoire de faire passer la vase et les moules…

M’enfin, faut bien participer à l’éducation de la jeunesse.

Un petit tour par la madone de la passerelle qui perd sa tête et zou ! Vivement que l’on se casse !

Peu habitué – c’est un euphémisme – à partager un site de plonge avec des quidams, c’est sans aucun mauvais esprit que j’envoie mon parachute dans la gueule des gusses qui glandaient en déco juste au dessus.

En tout cas une chose me semble sure. Avec tous les bouts que les clubs du coin ont tendus en toile d’araignée entre les balises, personne ne risque de se barrer sans payer. En saison, ça doit être quelque chose… Tous ces gugusses bien rangés sur étagères.

Je termine ma déco. Il reste encore 6 mns à ma binomette. Je la préviens et me casse.

Enfer et damnation ! Stupeur et tremblements ! Pas de parachute ! Mais le filin entouré autour de la balise. Merdeuuu ! Un parachute « autogonflant » tout neuf – pas fini de payer –avec encore 12 traites dessus.

En surface, par contre pas de surprise. Sorti entre les deux canots de club, je vois le mien à une centaine de mètres. C’est certain, j’suis pas rendu. L’autre buse doit suivre le bitonio qu’à personne dessous.

J’en suis à méditer sur les circonstances qui ont pu provoquer l’ouverture du mousqueton – probablement une tension sur un de ces putains de bouts transversaux – que je me fais héler par les gonzes des clubs.

« Your buddy ! Where’s your buddy ?!? »

Ce qui renforce ma méditation. Pourquoi me parlent-ils british ces branques ? C’est quoi un buddy ? Pourquoi ne me foutent-ils pas la paix ?

J’entends un moins tarte qui brame :

« Sono francesi ! Parla francese !

Ce qui fait devenir l’interrogation :

« Il est où ton buddy ?! »

On progresse vers le franglais. Ca doit être un club international…

Comprenant enfin ce dont il s’agit - joueur - j’hésite à leur répondre : j’sais pas. Il a du se noyer ! Mais bon, j’ai pas le temps de m’amuser avec les gosses, je voudrai bien récupérer le canot et surtout le parachute. Je largue la BOV et met en service la VHF Nautilus pour prévenir la sécu. Qui accuse réception et rapplique.

Je vais donc pouvoir m’occuper des « inquiets ». J’en rigole d’avance. Lorsque – pas de bol – ma binomette émerge presque entre mes jambes.

Rapé ! Shit ! C’est bien dommage. Une franche marrade, ça aurait bien compensé une plonge de merde…

Vus: 121  •  Commentaires: 3  •  Ecrire un commentaire Haut

DIVATOR / MI9 : croisière plonge HAVEN / CORSE. Part 1.
Posté par: MI9 17 Avr 2015, 10:36

"Quo Vadis, Domine ? "

C'est la question que me pose Svet toute affligée devant le filtre de police at ze airport. Je suis triste également, la compassion étant l’une de mes nombreuses qualité d’âme.

Comment ne le serai-je pas ?!? La pauvrette va partir en courrier pour une quinzaine. Pour la première fois sans son Seigneur et Maître, celui qu’elle dénomme « mon As du Manche », le "Mozart du Falcon". Je comprends qu'elle angoisse. Elle sait – elle – sur quels énergumènes on peut tomber en place gauche du bahut?

Il y a vraiment de quoi se faire du souci. Entre ceux qui arrondissent leurs fins de mois en colportant de la coke tout en s’en enfilant des doses massives dans les cornets, les maniacos dépressifs suicidaires, les aficionados de la PlayStation incapables de tenir une machine sur ses trois axes en loi directe, et toutes les quiches qui ne savent pas gérer une IAS ( Instant Air Speed) douteuse confondant décrochage et survitesse en appelant leur mère à la rescousse, il y a de quoi envier toutes celles qui ont choisi le TGV pour faire leur taff...

"Je vais m'en rester tranquillement at home. Faire des câlins aux chattes, soigner les plantes vertes et lire quelques bons livres. Et penser à toi, bien sur ! Chaque heure et chaque jour. "

Un tendre baiser, et la voilà qui s'en va un petit peu rasséréné.

Sur le chemin du retour, tout guilleret, je pense à ces quinze jours - et surtout à ces quinze nuits - de vacances qui se profilent. Allez zou, let’s go ! C'est parti pour une petite virée en Corse en compagnie de deux amies.

Juste des amies. Sinon, ce ne serait pas des vacances !

L’amitié homme-femme est une chose merveilleusement tranquillisante. Tant pour l’esprit que pour les glandes. Tout a fait possible, n’en déplaise aux esprits chagrins. Et un tant soit peu obsédés.

Certes, elle demande au préalable le règlement de la « question sessuelle ». Et pour ce faire, il n’y a que deux options : se choisir pour amie une fille absolument imbaisable ou en choisir une baisable, la baiser et trouver par la suite bien plus de charme à sa conversation qu’à ses fesses. Et « tertium non datur » !

Mes deux coéquipières satisfaisant à l’une comme à l’autre option, c’est l’âme et la testostérone en paix que je puis me consacrer au montage de la manip.

La plus expérimentée des deux (et la plus sage) ayant décidé de ne pas plonger « Bof, tout ça, l’eau froide, la combi sèche, la visi de merde, etc … Je remettrai ça au mois de Juillet… » sera donc affectée à la sécu de surface, gréement du matos, passages de serviettes et préparatifs de l’apéro.

Le tendron – trois ans de plonge mais déjà DEJEPS – dans la fougue de sa jeunesse veut tout essayer dans sa première expérience « hors structure » : l’usine à gaz, se beurrer la tartine (et la gueule) à des profondeurs que le CDS (et la morale des Boy-Scouts) réprouve et quelques autres choses que la décence plongistique m’interdit de révéler.

Bref, un banal programme de transgression oedipienne. Rien que l’ordre des choses…

Mais qui demande néanmoins quelques mises au point préalables lors d’un briefing liminaire.

« Mademoiselle, chère Madame, eu égard au cadre juridique en vigueur en matière de présomption de responsabilité, les cadres et procédures suivants seront strictement appliquées :

- L’âge de la majorité légale étant révolu pour tous, chacun est responsable de lui-même et assumera la plénitude de la conséquence de ses actes,

Nonobstant cette adhésion de principe, et eu égard aux facultés régressives de l’espèce,

- L’embarquement de départ se fera de nuit et sans témoins oculaires,
- Tout document d’identité sera remis au chef de bord pour séquestre,
- Toute communication avec l’extérieur sera interdite, les cellulaires arrêtés et privés de leur carte SIM,
- Lors de tout débarquement, relation de quelque ordre que ce soit avec des tiers externes, l’anonymat des membres d’équipage devra être préservé, le port d’une cagoule obligatoire,
- Tout membre de l’équipage se retrouvant dans une situation nécessitant l’interruption de la croisière, voire l’intervention de services médicaux sera immédiatement euthanasié, son corps démembré et ses restes immergés hors du plateau continental.

Je vous souhaite une agréable croisière et de belles plongées, merci de votre attention. Vous pouvez disposer. »


MI9.

La zone AR "Plonge" du canot :

L'usine à gaz sous sa bâche, 2 X 18 lits de nourrices O2 & Dil 10/50, 2 BO carb 18/45 & Nx 55 ( config Tx light - 80 m), 7l alu Oxy, 15 lit CO Air.
Attachment:
P4030241.JPG


Le Coltri monté sur silent blocks sous le leaning post :
Attachment:
P1020020 2.JPG


Sacs de plonge + bivouac sur flotteurs :
Attachment:
P4030243 - Version 2.JPG


Vus: 150  •  Commentaires: 2  •  Ecrire un commentaire Haut

Jugement Accident Lac des Quatre-Cantons, en Suisse 2010
Posté par: BlackColdWater 15 Avr 2015, 09:09

J'étais passé à coté de cet article que j'ai trouvé sur un fil FB :
http://www.lalsace.fr/actualite/2015/01 ... conscience
Je le trouve pas si mal écrit pour de la presse générale (en retirant certaines emphases).

Il s'agit de cet accident :
http://www.ftu.ch/fr/communiques_de_pre ... php?id=135

Nous sommes nombreux à parfois être dans la situation de la personne qui à eu la chance de remonter (en terme de mise en situation, pas forcement d'équipement).

C'est un sujet qui a souvent et beaucoup été débattu (responsabilité,...).
Je ne pense pas qu'il soit intéressant de recommencer le débat (hors structure, hors territoire français,... ils évoquent le code du sport et les niveaux fédéraux).

Mais de garder dans un coin de l'esprit que ça peut être jugé dans ce sens la.

Vus: 282  •  Commentaires: 6  •  Ecrire un commentaire Haut

92 a l'air c'est fait !!
Posté par: keepkool 27 Mar 2015, 19:52

Coup de fil de Titiglouglou hier soir vers 21h00 pour me confirmer le rendez-vous mais je dormais déjà. Une vie saine avant ce plouf quand même donc je réponds pas. Toute façon le téléphone est en silencieux. Il me laisse un message sur fb pour me laisser notre point de rendez-vous.

Je suis largement en avance, il arrive pile à l'heure et départ pour notre site. C'est que j'ai prévu gros ce matin... 120 max. Si les conditions le permettent. Une fois arrivés, on rechecke le matos. Tout est ok. Le bi est correctement chargé. Ordinateur : les gaz deco sont ok. Le phare est chargé. Test en surface : ca fonctionne bien. Ca aurait été tres con de se retrouver au fond et de se rendre compte que les accus ont été mis a l envers par inadvertance. Parachute orange poche cargo de gauche, le jaune à droite avec le masque de secours. Enfilage de la SF que je ferme délicatement. Brelage du bordel sur le dos et c'est parti...

Les premiers mètres sont pas terribles niveau visi, beaucoup de particules en suspension, une visi limitée. Je me dis que la plongée va pas être aussi belle que j'esperais. La descente commence. je croise 4 belles vieilles (pas de dinard, les intéressés comprendront). je poursuis la descente. J'ai le temps de voir dans un trou un homard à pince unique, celle de droite a disparu... Et les chiffres s'égrènent sur l'ordi tranquillement mais surement. A 25, je croise un banc de quelques centaines de petits sars. Ils ne sont pas plus effrayés que ca par mes bulles. Titi est tout fou, je le vois pas toujours mis j entends le scoot. Et çà continue à tourner. Je me rends compte que je consomme un peu plus que ce que j'avais prévu sur le bi. Faire 120 ne serait pas raisonnable du tout. Et même si je joue la grande gueule comme ca, il faut savoir rester humble face à l'eau et savoir dire stop. Les 120 ce ne sera pas pour aujourd’hui un point c'est tout. Chaque chose en son temps.

A 88 je fais demi-tour et remonte à mon palier de 4' à 3m. Car vous l'aurez compris il ne s'agit pas d'un plouf à l'air à 92m (je suis pas suicidaire ni inconscient) mais d'un petit plouf a 20m de 92 minutes avec l'ami titi au Magouer dans la ria d'Etel. on en a pris plein les mirettes avec une visi au fond comprise entre 8 et 10m ce qui est honorable 1 semaine après les marées de 119. Des congres on a arrêté de compter à partir de 10 bestioles en 15 minutes de plonge, titi a vu 5 homards moi 3, un lieu pour moi, des araignées énormes à chier partout. Bref que du plaisir bien prometteur pour le Deeptek BZH du 25 avril (n'oubliez pas d aller vous inscrire sur le lien doodle). Ce lieu reste vraiment une tres belle plongée du bord où on en revoit tout le temps.

Titi a du filmer un peu, peut etre qu'il vous le mettra ;)

Vus: 228  •  Commentaires: 2  •  Ecrire un commentaire Haut


Connexion
Nom d’utilisateur:


Mot de passe:


se souvenir de moi
cacher statut en ligne


Qui est en ligne
Total:5

Enregistrés:3
Cachés:0
Invités:2

Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 150, le 02 Juil 2007, 14:05

Utilisateurs enregistrés : kikifouine

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com
Portal by phpBB3 Portal © phpBB Türkiye