“Qu’est ce que le DIR – Do It Right ?”

Généralités sur la plongée technique
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Rubis
NPSFQQA
Messages : 1168
Enregistré le : 10 déc. 2005, 15:08
Recycleur : CK
Localisation : Lake Worth, gunshine state
Contact :

“Qu’est ce que le DIR – Do It Right ?”

#1 Message par Rubis » 17 août 2006, 00:22

“Qu’est ce que le DIR – Do It Right ?”
C’est une question que je vois maintenant poser souvent et les réponses que j’ai vu déchâinent en général les passions. Parfois certains timidement essaient d’en savoir plus.
Ce post va essayer de répondre à certaines questions. Je ne suis pas ou je ne prétends pas être une sommité dans la matière, j’ai été initiée au DIR par hasard et je n’ai passé que le DIR-F, je n’ai pas suivi toutes les autres formations de GUE. Bien sûr le reste de ma formation de plongée technique en est fortement inspirée, que ce soit pour la spéléo ou le trimix. Le début de l’aventure a été pour moi de vouloir en apprendre plus.

Cette information est basée en partie sur mon expérience personnelle, certaines interprétations sont aussi les miennes, d’autres informations proviennent de sources officielles. Si vous désirez en savoir plus par la source officielle, et bien contactez un instructeur GUE sur http://www.gue.com et suivez un cours DIR-F. Je me suis aussi fortement aidée pour cet article, d’un article similaire paru en 2003 sur TDS, que les francophones seront contents de voir paraphrasé et traduit ici … ;) J’ai donc « volé » bonne partie de cette prose à celui qui à mon avis a su bien le faire (cavediver sur TDS), car ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas très bavarde.

Tout d’abord, d’où vient le mot DIR ? Doing It Right ? « Le Faire comme il faut ? » ou “Le faire bien ?”. C’est George Irvine III, l’ancien directeur du WKPP qui interviewé par un journaliste qui lui demandait comment ça se faisait que malgré les plongées extrèmes de l’équipe il n’y avait pas d’accident a répondu « Parce que nous le faisons comme il faut ». Apparemment l’article a fait donc naître l’appellation DIR.

Evidemment beaucoup de plongeurs n’avaient pas les capacités et l’attitude mentale pour faire le genre de plongées extrèmes du WKPP, mais les compétences de base non plus, comme le contrôle de la flottabilité et l’attention/relation avec le bînome. L’absence de ces compétences au niveau de la plongée loisir peut être une nuisance, mais en progressant en plongée technique, elles deviennent absolumment essentielles. Il était paru nécessaire de créer une structure de formation qui puisse fournir des meilleurs plongeurs, plus sûrs, plus responsables à ces niveaux avancés. Ceci a donc amené à la création de Global Underwater Explorers, GUE par Jarrod Jablonski, un des équipiers de George dans le WKPP.

Le DIR-F est un cours qui explique les principes de base de la plongée DIR. C’était initialement un séminaire, sans certification, sans ca-carte quoi, dont le seul but était de changer les mentalités et d’instaurer des meilleures pratiques. Ensuite, compte tenu de l’engoument généré par cette approche et les multiples inscriptions aux cours techniques plus avancés et la nécessité de garder des niveaux de cours acceptables, ce cours est devenu un prérequis aux cours suivants comme Tech1 et Cave1 et il a maintenant une notation de passage/recalage. Il n’y a pas de thème plus important qu’un autre. On se focalise souvent sur l’aspect matériel dans les différentes discussions sur le Net. En réalité, le DIR est une approche holistique qui englobe tout : matériel, compétences de plongées et attitude envers/avec le binôme/l’environnement.

Malheureusement les différentes discussions qu’on peut voir sur le Net se focalisent sur l’aspect purement du matériel et sur l’attitude parfois rigide soit des fervents ennemis de la méthode, soit des fraîchement acquis à la cause, qui n’ont pas encore vraiment compris et vraiment expérimenté l’intérêt de la chose et qui ne font que répéter ce qu’ils ont appris, sans s’être posés les bonnes questions auparavant. En ce qui me concerne personnellement je suis un peu gênée d’en parler, car je ne “pratique” que depuis 2004, que je suis tout compte fait une jeune plongeuse, que je n’ai que 700+ plongées et finalement qu’une 60aine de plongée sous plafond et une 100aine de plongées au Mix. Ce que j’aimerais idéalement c’est que Kevin vous en parle plus en profondeur, parce qu’il pratique depuis bien plus longtemps que moi et surtout parce que lui à la différence de moi, qui a eu la chance de commencer la plongée technique presque tout de suite avec le DIR, a fait tous les mauvais choix possibles et imaginables de mauvais matos, mauvais gaz, mauvais binôme, etc … avant d’être sauvé dans le lointain 1999, par Tyler Moon, dans la mecque de la plongée spéléo aux US qu’est Ginnie Springs … Mais Kevin ne maîtrise pas encore la langue de Molière et surtout il est dans le Lot à faire des plongées de 3h+ dans Ressel, Cabouy et compagnie … :)
(Sans le bi séparé de la FF, sans le casque et sans les protections de robinetterie, pourtant il y va au scoot’ …)

Donc finalement qu’est ce le DIR ? Et bien c’est pas juste une chose. C’est une approche holistique, globale. Elle prépare un plongeur mentalement et physiquement, en ayant la bonne attitude et le niveau de fitness pour plonger sûrement. Le DIR met l’accent sur la plongée en équipe, qui permet non seulement de partager l’expérience, mais aussi d’avoir la redondance sur le matériel de sécurité le plus important, c'est-à-dire le cerveau.

Avoir la bonne attitude mentale est la clé de voûte du DIR. Toutes les formations et les cacartes possibles et imaginables n’aideront pas un plongeur qui a une attitude dangereuse. C’est pourquoi la règle nr1 du DIR, la fameuse « rule number 1 » c’est de ne pas plonger avec des gens qui sont dangereux. Le DIR vous apprend à cultiver les bonnes attitudes envers/avec le binôme, les bonnes habitudes de plongée, qui rendent possibles des plongées plus avancées et augment la sécurité de tous ceux qui sont impliqués.

Peut-être ce qui est finalement le plus connu et le plus discuté c’est le matériel DIR, qui est basé sur une configuration Hogarthienne. Cette configuration rendue populaire (surtout en Europe) par GUE, a existé bien avant l’existence de GUE. La configuration Hogarthienne a été nommée après William Hogarth Main, un des plongeurs qui a ouvert la voie de l’exploration de Sally Ward et des sources du Wakulla Karst Plain. Bill a toujours travaillé sur la configuration du matériel, pour trouver la configuration idéale, la plus abordable, la plus fiable et la plus « propre ». Cela implique de plonger avec seulement ce dont on a besoin, de placer l’équipement toujours au même endroit, quelque soit la plongée que l’on soit en train de faire. Ceci facilite la réponse en cas d’une situation d’urgence, car le binôme sait exactement non seulement où se trouve son matériel, mais aussi où se trouve celui de l’autre (et comment il marche). Ici la clé c’est la cohérence. Une approche minimaliste, avec un placement et une fonctionnalité optimales sont au coeur de la configuration DIR.
(Petite note concernant les recycleurs … On parle ici de circuit ouvert. En ce qui concerne les recycleurs, il s’agit d’outils, qui permettent de repousser les limites du circuit ouvert. En revanche, ils rajoutent une complexité et aussi plus de risques. La position des DIR, c’est d’utiliser les recycleurs seulement pour les plongées qui les nécessitent. Je ferme la parenthèse car je m’aventure là sur un terrain inconnu).

Cette configuration DIR est bâtie autour d’une plaque et d’une wing. Les wing sont préférées parce qu’elles facilitent une position horizontale. Une position horizontale donne au plongeur un meilleur contrôle et une réponse plus rapide à une situation. Par exemple dans le cas d’un plongeur en panne d’air. Pour un plongeur en position verticale pour répondre à une panne d’air, il devrait d’abord se mettre à l’horizontale pour nager vers son binôme. En maintenant une position horizontale, des moments précieux peuvent être gagnés.
Une position horizontale empêche aussi que les coups de palmes soient dirigés vers le bas, comme dans le cas d’un plongeur semi-vertical. Dans une grotte, ce coup de palme peut soulever des sédiments et réduire la visibilité à néant. En mer, un coup de palme peut gâcher la plongée de ceux qui vous suivent sur épave, tombant couvert de sédiments … voire abîmer la faune fixée.
S’il est possible de maintenir une position horizontale avec une stab classique, il est nettement plus facile d’y arriver avec une plaque et une wing.

Un autre des avantages de la plaque/wing c’est que c’est bien plus profilé, bien plus simple et moins cher à entretenir ou à réparer que les systèmes classiques. Le harnais est constitué d’une seule pièce continue de sangle de 11mm de large, quelques D-Ring en inox et une boucle en inox. Le harnais avec sangle et pièces en inox peut être remplacé pour à peu près 30€. Pour les système classiques, qui utilisent des boucles en plastique et des pièces non standard, le coût de réparation et de remplacement peut facilement dépasser le double de cette somme.

Et encore, l’utilisation du tuyau long qui a fait couler tellement d’encre. Donc un tuyau de 2,10 m de long comme primaire avec un détendeur de secours attaché avec un sandow autour du cou. Les bénéfices de cette configuration sont :
- une utilisation rapide en cas de panne d’air
- un back-up facilement atteignable en baissant simplement la tête
- le plongeur en panne d’air sait qu’il va avoir un détendeur qui marche (combien et combien de plongeurs qui plongent avec la deuxième sortie fermée ?!!!)
- les 2,10m permettent suffisamment de place entre les deux plongeurs pour que le détendeur ne soit pas accidentellement ejecté de la bouche
- une assistance face à face, qui peut être rassurante en cas de panique (combien, combien de plongeurs pendus par le bout des lèvres à cause de tuyaux trop courts ?)
- un tuyau long porté à la DIR est facilement donné et rangé par une seule personne par rapport au « stuffed », avec les sandow autour du bloc.

Dan Volker a écrit un article excellent (je sais en anglais) qui contient des illustrations de la configuration Hogarthienne. Il se trouve à l’adresse http://www.sfdj.com/fall/ sous le titre "Doing it Right Part Two." Un autre article a été écrit par Jarrod Jablonski et peut être trouvé sous http://www.gue.com/Equipment/Config/index.html

Un autre des points importants de DIR, sont les compétences. Ils croient qu’un trim adéquat et le contrôle de la flottabilité doivent devenir une seconde nature. En fondant ces compétences dans les habitudes du plongeur, le plongeur ne va pas se battre pour les maintenir en situation d’urgence. Ainsi la seule finalité du plongeur c’est de résoudre la situation d’urgence. Une des façons d’y arriver, c’est de pratiquer ces compétences, en étant en position horizontale. Vidage de masque, donner du gaz, etc … devraient être réalisés virtuellement sans aucun changement dans la position horizontale ou dans la position en haut ou en bas dans l’eau.
Les DIR croient que pour que ces compétences deviennent une seconde nature, elles doivent être pratiquées constamment.

Voici des liens avec des vidéos illustrant ces compétences :
http://www.scubaguys.com/frogkick1%5B1%5D.avi
http://www.scubaguys.com/frogkick2%5B1%5D.avi
http://www.scubaguys.com/DuaneJ.OnTheX.mov
http://www.frogkick.nl/movies/lange_slang_buddy.mpg


Le DIR place aussi un accent très fort sur le binôme et la conscience des situations. Si votre binôme n’est pas suffisamment proche pour vous assister en cas d’urgence, alors à quoi ça sert d’en avoir un ? De plus si un binôme est proche mais qu’il ne garde pas la communication avec vous, il ne démontre pas d’avoir des bonnes compétences de binôme. Attention, une bonne communication ne signifie pas demander toutes les 3 minutes si ça va. Un bon binôme n’est pas non plus collé à vous au point où vous n’arrivez plus à vous mouvoir correctement. Avoir un bon binôme ne signifie pas non plus perdre son autonomie et ne pas savoir faire des choses parce que c’est le binôme qui va le faire pour nous. Une bonne équipe de plongeurs techniques ou pas d’ailleurs, est avant tout une équipe de plongeurs autosuffisants qui savent faire face aux différentes situations. Le binôme est là pour la redondance … AU CAS OU …
Vous et votre binôme devez aussi faire attention à votre environnement. Soulevez-vous des sédiments ? Endommagez-vous le récif ? Le courant a-t-il changé ? Est-ce qu’on respecte le temps et la profondeur plannifiée ? Est-ce que vous surveillez la consommation de gaz ? Est-ce que vous connaissez votre position par rapport au point de sortie prévu ?

Une bonne communication et une conscience des situations sont la clé pour plonger en sécurité et se faire plaisir. Les compétences adéquates, ainsi que le bon matériel, bien ajusté, accroissent les possibilités en plongée. Quand toutes ces choses fonctionnement en harmonie, plonger est amusant. Le DIR enseigne comment faire marcher tout cela en mettant l’accent sur les spécificités.

Malheureusement, c’est bien ces spécificités que les détracteurs du DIR ne comprennement pas. DIR défend l’utilisation d’une plaque et d’une wing. C’est pas lié à une marque comme Halcyon par exemple. Si l’équipement répond aux exigences de base, il peut être de la marque ET DE LA COULEUR (oui de la couleur !!!) que vous voulez. Les exigences sur le matériel sont là sur des questions spécifiques liées à la sécurité.

Les mousquetons en acier sont préférés à ceux en laiton. Pour quelle raison ? Les mousquetons en laiton vont avoir tendance à couper les doigts qui se seront ramollis en restant dans l’eau. Des palmes à voilure rigide sont recommandés. La raison ? Certains palmes souples ou les splits fins ne permettent pas de faire tous les bons mouvements. Par exemple, il est pratiquement impossible de faire du back-kick (palmage spéléo arrière) avec des split fins. (Et le frog kick n’est vraiment pas efficace avec les split fins).
A quoi peut servir le back-kick ? Vous voyez une murène dans un trou, elle est vraiment très grosse, vous avez une caméra, vous vous approchez et ensuite vous voulez vous éloigner sans déplacer la vision de la caméra. Ou en cas de panne d’air, vous vous précipitez sur votre binôme et vous n’avez pas envie de lui rentrer dedans à la dernière minute.

DIR c’est bien plus que c’est que j’ai pu écrire dans ces quelques lignes. C’est juste quelques bases. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter ou mieux à contacter Kevin (caverkevin) sur telle ou telle configuration ou le pourquoi du comment des choses.

Si vous le pouvez, vous pouvez lire "Doing It Right: The Fundamentals of Better Diving."
https://secure.gue.com/catalog/order qui détaille ce que j’ai évoqué plus haut. Vous pouvez aussi passer un cours DIR-F si possible. Certains pensent que c’est très cher pour apprendre des compétences de base (qu’ils pensent le plus souvent posséder déjà …), mais je ne connais personne qui regrette d’avoir fait la formation. Le Net régorge de récit d’expérience, sur Scubaboard, TDS et dixeplorers..

J’éspère que ce post a un peu clarifié ce que c’est et ce que ce n’est pas le DIR.
Modifié en dernier par Rubis le 17 août 2006, 09:44, modifié 1 fois.
non au M26 http://www.mesopinions.com/Non-a-l-application-de-la-norme-EN-144-3-M-26-petition-petitions-4058557e f01b72234fd3b1df32e80470.html

Tonio
NPSFQQA
Messages : 5833
Enregistré le : 09 déc. 2005, 16:23

#2 Message par Tonio » 17 août 2006, 08:53

Merci Chris pour ce texte fort sympathique!
http://www.e-luma.com/

Avatar du membre
Nikolas
Pied Nickelé
Messages : 7542
Enregistré le : 02 déc. 2005, 17:03
Contact :

#3 Message par Nikolas » 17 août 2006, 08:58

:jap:

Il y a des formations GUE/DIR en France ? :euh:
Mouvement Suisse

Avatar du membre
Rubis
NPSFQQA
Messages : 1168
Enregistré le : 10 déc. 2005, 15:08
Recycleur : CK
Localisation : Lake Worth, gunshine state
Contact :

#4 Message par Rubis » 17 août 2006, 09:04

Oui Nikolas, il y a des sessions à Port Vendres par des instructeurs Allemands, ainsi que dans le Lot par Christophe Le Maillot. D'ailleurs il y est en ce moment ...
non au M26 http://www.mesopinions.com/Non-a-l-application-de-la-norme-EN-144-3-M-26-petition-petitions-4058557e f01b72234fd3b1df32e80470.html

Avatar du membre
Stephane
Sièstomane
Messages : 6212
Enregistré le : 09 déc. 2005, 12:39
Recycleur : rEvo3 rMS
Localisation : Nantes
Contact :

#5 Message par Stephane » 17 août 2006, 09:05

Nikolas a écrit ::jap:

Il y a des formations GUE/DIR en France ? :euh:
Oui, chez Easy Tech Plongée à Port Vendres (66) avec Achim Schöffel.
C'est d'ailleurs Cris qui avait donné l'info.

Edit: :grilled: par Blondinette.
Stéphane Acounis :ggraf:

Le train sifflera, crois moi.

Avatar du membre
dauphin
Capitaine Caveeeerne !!
Messages : 2806
Enregistré le : 03 déc. 2005, 12:29

#6 Message par dauphin » 17 août 2006, 09:24

très bel article Cris :jap: :jap:
In the mix we trust
Nubien's Team

Avatar du membre
Goofy
Bite de schtroumph
Messages : 6017
Enregistré le : 09 déc. 2005, 12:15
Localisation : Drôme Team

#7 Message par Goofy » 17 août 2006, 09:31

Oui, bel article, plus je m'intéresse à la question, plus je suis convaincu, du moins au niveau matériel, que la simplicité et le fait d'avoir un matos standard sont des plus.

D'ailleurs hier soir, j'ai viré toutes les protections de flexibles et de mano (reste plus qu'à trouver un long hose noir et faire un harnais classique) ;)
Resistance à la dictature CCR !!!

Cerbère du Temple du plaisir !!!

Avatar du membre
dauphin
Capitaine Caveeeerne !!
Messages : 2806
Enregistré le : 03 déc. 2005, 12:29

#8 Message par dauphin » 17 août 2006, 09:34

Goofy a écrit : .. (reste plus qu'à trouver un long hose noir et faire un harnais classique) ;)
un commande va etre passée dans la journée si tu veux t'y joindre celà sera un plaisir :dents:
In the mix we trust
Nubien's Team

Avatar du membre
Goofy
Bite de schtroumph
Messages : 6017
Enregistré le : 09 déc. 2005, 12:15
Localisation : Drôme Team

#9 Message par Goofy » 17 août 2006, 09:40

Pour lelong hose noir ok, dis moi combien.

Pour le harnais,il me faudrait juste la sangle (j'ai toute la quincaillerie), c'est possible ?
Resistance à la dictature CCR !!!

Cerbère du Temple du plaisir !!!

Avatar du membre
dauphin
Capitaine Caveeeerne !!
Messages : 2806
Enregistré le : 03 déc. 2005, 12:29

#10 Message par dauphin » 17 août 2006, 09:56

Goofy a écrit :Pour lelong hose noir ok, dis moi combien.

Pour le harnais,il me faudrait juste la sangle (j'ai toute la quincaillerie), c'est possible ?
pour le long hose voir tableau recap
la sangle oui possible
In the mix we trust
Nubien's Team

Avatar du membre
Goofy
Bite de schtroumph
Messages : 6017
Enregistré le : 09 déc. 2005, 12:15
Localisation : Drôme Team

#11 Message par Goofy » 17 août 2006, 10:07

Ok, j'ai vu 18 euros pour le tuyau et c'est ok aussi pour la sangle (noire j'espère :D ) mais j'ai pas vu le prix, dès que j'ai le total j'adresse le chèque à niko
Resistance à la dictature CCR !!!

Cerbère du Temple du plaisir !!!

ARNO
Never Lost Team
Messages : 789
Enregistré le : 13 déc. 2005, 18:13
Localisation : Marseille / St Cyr
Contact :

#12 Message par ARNO » 17 août 2006, 10:09

Merci pour l'article Cris
en fait DIR est un organisme de réflexion, qui essaye de se poser les bonnes questions... me trompe-je ?
.... en gros, mieux vaut plonger avec sa tête qu'avec ses palmes... ;)

@+

Avatar du membre
dangue
Pied Nickelé
Messages : 4720
Enregistré le : 09 déc. 2005, 16:45
Recycleur : PSCR
Localisation : drome

#13 Message par dangue » 17 août 2006, 10:26

Joli boulot ;)
Pour être le meilleur, il suffit parfois que les autres soient moins bons

Avatar du membre
loop
Nawak team
Messages : 657
Enregistré le : 07 juin 2006, 14:14
Recycleur : BBOD
Localisation : issylesmoumouls

#14 Message par loop » 17 août 2006, 10:36

Joli cr !
Ca devient plus clair :D

Une chtite question, est ce qu'un personne ayant suivi le cursus DIR/GUE
accepterait de plonger avec quelqu'un n'ayant pas cette philosophie/technique, sachant l'importance de la notion de binome que tu décris dans ton cr?

C'est pas polemique, c'est juste de la curiosité ;)

Avatar du membre
vincent
PVI guru
Messages : 161
Enregistré le : 09 déc. 2005, 17:15
Recycleur : Inspi un jour...
Localisation : Cherbourg à la belle époque.... aujourd'hui Nancy
Contact :

#15 Message par vincent » 17 août 2006, 10:51

Bravo pour cet article qui m'a permis de découvrir les orgines DIR.

Un texte à méditer, une configuration à adopter (même si j'en suis loin) :jap:

Au fait j'ai lu plus haut dans un post que sur le tableau récap on pouvait voir les commandes de flexible 2,10m.... j'y vois pas encore mon nom.... Niko m'aurais tu oublié?

:cg:
"Quand tu n'as pas le moral, dis toi que du temps où tu étais un spermatozoïdes, tu étais le meilleur !"

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré