trimix et legislation?

Les gaz ! (et les déchets aussi)
Message
Auteur
Avatar du membre
pmk
NPSFQQA
Messages : 1838
Enregistré le : 17 déc. 2011, 23:49
Recycleur : JJ-CCR
Localisation : Anse Sainte-Anne

Re: trimix et legislation?

#31 Message par pmk » 07 mai 2019, 08:32

Pyro94 a écrit :
07 mai 2019, 00:24
Même si je ne suis pas fan du 10/50 (avis perso), je ne pense pas qu’il y ait une violation de standard car à 70m avec un diluant 10/50 et une PPO2 à 1,3 bar, le plongeur respirera un 17/46 dans le recycleur selon mon logiciel de planification (donc %O2 respiré >16%). Un 19/45 à 60m.
Sur la carte il est question du diluant, pas du gaz respiré dans la boucle. "the PO2 of the diluent gas will not exceed 1.4 at 60m/200ft, with a minimum of 16% Oxygen"
Pyro94 a écrit :
07 mai 2019, 00:24
Je dirais meme plus : si tu mettais en diluant un 16/xx selon la logique que tu exposes, la PPO2 de ton diluant à 70m serait de 1,3 (donc impossible de rincer en cas de pic O2) et de +1,1 à 60m (donc même difficulté à rincer en cas de pic). Ca pourrait même être dangereux.
On est bien d'accord là-dessus. Mais chez TDI, la profondeur maxi en mixed gas est 60 m soit une PPO2 de 1,11 pour le diluant. C'est le problème quand on veut mixer 2 cursus différents en descendant à 70 m tout en respectant un cursus prévu pour 60 m.

Avatar du membre
Pyro94
Wingmaster
Messages : 312
Enregistré le : 25 oct. 2013, 15:47
Recycleur : rEvo III hCCR
Localisation : Ile-de-France

Re: trimix et legislation?

#32 Message par Pyro94 » 08 mai 2019, 00:54

pmk a écrit :Sur la carte il est question du diluant, pas du gaz respiré dans la boucle. "the PO2 of the diluent gas will not exceed 1.4 at 60m/200ft, with a minimum of 16% Oxygen"
Noté - Je le saurais donc maintenant.
pmk a écrit :On est bien d'accord là-dessus. Mais chez TDI, la profondeur maxi en mixed gas est 60 m soit une PPO2 de 1,11 pour le diluant. C'est le problème quand on veut mixer 2 cursus différents en descendant à 70 m tout en respectant un cursus prévu pour 60 m.
Ca je ne peut qu’être d’accord ;-)



Envoyé de mon iPad en utilisant Tapatalk

Avatar du membre
Humuhumu
PVI guru
Messages : 142
Enregistré le : 12 juil. 2011, 12:20
Recycleur : Inspi. Vision 2020

Re: trimix et legislation?

#33 Message par Humuhumu » 08 mai 2019, 19:36

Salut !

Je vois que cela fait couler beaucoup d'encre de post à nouveau !

Pourtant tout est écrit dans le CDS, qui se base bien sur la Pp02 minimale "inspirée" à 0,16 bar et maximale "inspirée par le plongeur en immersion" à 1,6 bar (on notera la subtilité pour la deuxième partie du texte - Art. A.322-92). Donc il s'agit de ce que le plongeur "inspire", pas de ce qu'il y a dans les bouteilles. Par voie de conséquence, un Tx hypoxique en diluant est OK pour tout plongeur trimix dans un CCR, mais pas dans les bailouts, qui sont censés être inspirés, y compris en surface, donc pour le plongeur Tx normoxique, un minimum 16% d'O2 dedans.

L'article A.322-94, nous dit le reste. Soit le plongeur a une carte FFESSM, FSGT, UCPA ( <D ), ANMP, SNMP ou "reconnue par le fabricant du recycleur". Dans le cas d'une carte FFESSM, il existe bien une carte INSPIRATION trimix élémentaire (ce qui est une formulation obscure), dans d'autres organismes, c'est aussi une carte spécifique par machine, plus gaz, plus profondeur maximum, là c'est plus claire. Donc pour moi, pas besoin de carte trimix élémentaire OC pour plonger avec un INSPIRATION avec la carte spécifique INSPIRATION trimix élémentaire (et là je vais en faire bondir certain, mais le plongeur a bien appris à se servir des bailouts en formation).

Là où il y a problème, c'est quand le plongeur vient avec une carte diluant air, sur une machine spécifique et une carte trimix, mais OC, alors que la carte spécifique trimix (donc reconnu par le fabricant) existe bien pour sa machine: là on est pas bon.

A contrario, si l'organisme de certification, dument reconnu par le fabricant, propose une carte "utilisateur machine" et que par ailleurs, il n’existe que des cartes gaz, pour le reste (exemple IANTD et le rEvo, à ma connaissance du moins): là on est bon, il n'existe pas de carte spécifique rEvo diluant trimix (toujours à ma connaissance).

Ensuite, si tu viens chez un DP avec une carte où il y a écrit dessus, maximum 60m ou 100m, il me paraît logique qu'il applique ce qu'il y a écrit sur la carte, rien de choquant là dedans.

Amicalement

Bertrand

Avatar du membre
pmk
NPSFQQA
Messages : 1838
Enregistré le : 17 déc. 2011, 23:49
Recycleur : JJ-CCR
Localisation : Anse Sainte-Anne

Re: trimix et legislation?

#34 Message par pmk » 08 mai 2019, 20:37

Humuhumu a écrit :
08 mai 2019, 19:36
Ensuite, si tu viens chez un DP avec une carte où il y a écrit dessus, maximum 60m ou 100m, il me paraît logique qu'il applique ce qu'il y a écrit sur la carte, rien de choquant là dedans.
Y compris la limitation sur le diluant qui est inscrite sur la carte ?
"the PO2 of the diluent gas will not exceed 1.4 at 60m/200ft, with a minimum of 16% Oxygen"

Avatar du membre
JMB
Wingmaster
Messages : 409
Enregistré le : 03 déc. 2011, 10:44
Recycleur : REVO 3 rms
Localisation : Saint-Etienne(42)Le Beausset(83)
Contact :

Re: trimix et legislation?

#35 Message par JMB » 08 mai 2019, 21:05

Humuhumu a écrit :
08 mai 2019, 19:36
Salut !

Je vois que cela fait couler beaucoup d'encre de post à nouveau !

Pourtant tout est écrit dans le CDS, qui se base bien sur la Pp02 minimale "inspirée" à 0,16 bar et maximale "inspirée par le plongeur en immersion" à 1,6 bar (on notera la subtilité pour la deuxième partie du texte - Art. A.322-92). Donc il s'agit de ce que le plongeur "inspire", pas de ce qu'il y a dans les bouteilles. Par voie de conséquence, un Tx hypoxique en diluant est OK pour tout plongeur trimix dans un CCR, mais pas dans les bailouts, qui sont censés être inspirés, y compris en surface, donc pour le plongeur Tx normoxique, un minimum 16% d'O2 dedans.

L'article A.322-94, nous dit le reste. Soit le plongeur a une carte FFESSM, FSGT, UCPA ( <D ), ANMP, SNMP ou "reconnue par le fabricant du recycleur". Dans le cas d'une carte FFESSM, il existe bien une carte INSPIRATION trimix élémentaire (ce qui est une formulation obscure), dans d'autres organismes, c'est aussi une carte spécifique par machine, plus gaz, plus profondeur maximum, là c'est plus claire. Donc pour moi, pas besoin de carte trimix élémentaire OC pour plonger avec un INSPIRATION avec la carte spécifique INSPIRATION trimix élémentaire (et là je vais en faire bondir certain, mais le plongeur a bien appris à se servir des bailouts en formation).

Là où il y a problème, c'est quand le plongeur vient avec une carte diluant air, sur une machine spécifique et une carte trimix, mais OC, alors que la carte spécifique trimix (donc reconnu par le fabricant) existe bien pour sa machine: là on est pas bon.

A contrario, si l'organisme de certification, dument reconnu par le fabricant, propose une carte "utilisateur machine" et que par ailleurs, il n’existe que des cartes gaz, pour le reste (exemple IANTD et le rEvo, à ma connaissance du moins): là on est bon, il n'existe pas de carte spécifique rEvo diluant trimix (toujours à ma connaissance).

Ensuite, si tu viens chez un DP avec une carte où il y a écrit dessus, maximum 60m ou 100m, il me paraît logique qu'il applique ce qu'il y a écrit sur la carte, rien de choquant là dedans.

Amicalement

Bertrand
Bonjour Bertrand
" et que par ailleurs, il n’existe que des cartes gaz, "
Pour le revo et IANTD il existe bien une carte spécifique Hypo REVO (également normo) en plus de la carte initiale air et des spécificités CO. cf PJ

revo_iantd.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Jean-Michel [;]-))
"Réfléchir c'est difficile, c'est pourquoi la plupart des gens jugent. (C.G.Jung)"

Avatar du membre
Humuhumu
PVI guru
Messages : 142
Enregistré le : 12 juil. 2011, 12:20
Recycleur : Inspi. Vision 2020

Re: trimix et legislation?

#36 Message par Humuhumu » 08 mai 2019, 21:42

Salut pmk, jmb,

Remarques pertinentes, donc si l'organisme vous demande 16% d'O2 dans le diluant et l'inscrit sur la carte, c'est aussi stupide que dommage et pour le rEvo Tx, on me l'a "vendu" autrement, c'est pour cela que j'ai écrit, "à ma connaissance". De toute façon, je ne m'attendais à rien d'autre de la personne qui me l'a raconté, d’où ma réserve <D

Amicalement

Bertrand

Avatar du membre
pmk
NPSFQQA
Messages : 1838
Enregistré le : 17 déc. 2011, 23:49
Recycleur : JJ-CCR
Localisation : Anse Sainte-Anne

Re: trimix et legislation?

#37 Message par pmk » 08 mai 2019, 22:06

Humuhumu a écrit :
08 mai 2019, 21:42
Remarques pertinentes, donc si l'organisme vous demande 16% d'O2 dans le diluant et l'inscrit sur la carte, c'est aussi stupide que dommage
En quoi est-ce dommage de limiter le %O2 du diluant ?
La limitation est cohérente avec la profondeur limite et la PPO2 appliquée au diluant.
Un diluant hypoxique comporte des risques qui ne sont pas forcements abordés dans la formation "mixed gas".

Sinon, on peut se poser la question de l'intérêt de séparer le cursus trimix en 2.

Avatar du membre
BlackColdWater
Nawak team
Messages : 539
Enregistré le : 23 déc. 2010, 17:59
Recycleur : Inspi & Joki BM
Localisation : Basse Normandie

Re: trimix et legislation?

#38 Message par BlackColdWater » 09 mai 2019, 08:43

pmk a écrit :
08 mai 2019, 22:06


Sinon, on peut se poser la question de l'intérêt de séparer le cursus trimix en 2.
Plus j'avance dans mes expériences (et retour d’expérience) de formation CCR Normo et Hypo, plus mon curseur entre les formation (que ce soit cursus FFESSM ou TDI pour ma part) se base sur la complexité des échappes (beaucoup moins la teneur du diluant).
Je trouve que le diluant n'est pas vraiment le sujet.
D'après le principe de base que si la machine marche, on s'en fiche.
En respectant bien sur les contenus FFESSM et/ou TDI (cela va sans dire)

Si l’échappe est juste du BO, la maitrise du Trimix et le calcul des conso suffit pour les What IF.
Après (grosse saturation imposant un plafond ou plafond lié au milieu - sout ou pénétration épave type Haven), d'autres échappes sont envisageables.
Mais pour cela, il faut qu'elles soient maitrisées ou au moins expérimentées en situation. Si elles ne sont que théoriques, partir dessus en stress me semble joueur...
Du coup, j'introduis la pratique du semi fermé en horizontale puis en verticale puis alternance boucle, BO & semi fermé pour optimiser les gaz présents en fonctions de leur teneur et du profil imposé. En les faisant pratiqués de plus en plus profond (aux limites des prérogatives).

Ensuite, le choix du bon diluant et des bons BO, puis des avantages et inconvénients et adaptations à avoir en échappes quand nous n’avons pas les meilleurs diluants (car cela arrive) prends du sens et de la consistance.
Ce dernier sujet, très complexe, n'a pas qu'une solution et il est intéressant de comparer entre plongeurs (ouverts et intelligents).
La bonne approche étant, à mon avis, celle que le plongeur maitrisera et saura mettre en œuvre le jour ou il en aura besoin.

Et avec ça, il y' a de quoi faire toute les progressions qu'on veut du Air/Normo/Hypo (FFESSM) ou des Air Diluant/Air Diluant Deco/Helitrox Deco/Mix Gaz Diluant/Advanced Mix Gaz Diluant (TDI)
BCW

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré