DIVATOR / MI9 : croisière plonge HAVEN / CORSE. Part 3.

UFP communique !
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
MI9
Wingmaster
Messages : 208
Enregistré le : 29 avr. 2014, 22:36
Recycleur : APD Inspi / Evo+

DIVATOR / MI9 : croisière plonge HAVEN / CORSE. Part 3.

#1 Message par MI9 » 19 avr. 2015, 11:41

L’hélice avec la jeunesse, ce sera pour une prochaine fois. Quand ça veut pas, ça veut pas !

La prev. MTO vient de monter à 6/7 NE pour les trois prochains jours. Et comme les passer dans cette baie de merde sans mouillage forain décent ni maison close avenante - à replonger plus d’une fois sur le tas de boue - est tout à fait au dessus de mes forces, il ne reste qu’une manip à envisager : refueler à Varazze à peine remballé le matos et traverser dans l’après-midi. Avec du 4 et un mètre de houle sur le cul, cela devrait le faire sans trop de dégâts pour nos disques intervertébraux.

Quelques cent NM et presque 4 heures après, nous mouillons dans l’anse de la Mortella (N42 42.419 E9 15.361) sur la côte E du golfe de St. Florent.
DSCN8493.JPG
Au matin, après une nouvelle et paisible nuit en mode « eunuque », coté MTO ça ne s’arrange pas.
P4080352 - Version 2.JPG
DSCN8496.JPG
Yapuka descendre sur Calvi se trouver un hôtel pour étaler les deux jours d’orages annoncés, la dépression étant désormais pile poil sur la Haute Corse.
La mer est complètement en vrac : ça piaule 7/8 de N sur un croisement W / N de plus de deux mètres. Même si j’écarte de quelques nautiques pour éviter réhausse et ressac, on va se faire secouer sévère. On resserre toutes les sangles, vérifie la fixation des blocs et jetons tous les attributs susceptibles de ballotter dans des sous-vêtements « sport ».

Effectivement, sur les quelques 30 NM de la descente ça brasse copieux ! Coup de bol, à l’entrée du golfe -passés les écueils de Spano - le ciel se fragmente et s’ouvre 4/8emes. C’est moins merdeux que prévu. Le soir, il fera même presque beau, Cunimbs & stratoCu demeurant accrochés sur le cap Corse.
DSCN8508.JPG


Même si « Tao » est fermé – comme de bien entendu en cette saison – une bonne séance de Spa (Je ressens un immense besoin de me faire masser les fesses et les trapèzes…), une succulente daube de sanglier / polenta d’ « A Piazzetta » accompagnée d'un Clos Landry rouge et un bon plumard devraient être roboratifs. Même si – trois fois hélas - je doute fort de trouver une gironde « escort » en service entre liqueur de Myrte et oreiller. M’enfin, au bivouac comme au bivouac …

Une nuit en mode « tapette » suffira. La MTO s’arrange, la houle doit se tasser derrière la Revellata, on se casse ! Direction le golfe de Porto via Nichiaretto et Scandola.
P1060231.JPG
C’est sa première descente en Corse à la jeunesse, il faut bien lui faire faire un peu de tourisme. Et sa première plonge en ile de Beauté, en limite de réserve à la punta Mucchilina. (N42 19.908 E8 33.190)
P6030232.JPG
Un sec affleurant pour la déco, les tôles d’un petit vapeur, mérous et dentis, le fond à 55 m puis le cairn à langoustes un peu plus loin, cela devrait aller pour sa première. Et puis comme cela, le lendemain, je pourrai aller me fader du solo sur « mes » garde-manger, toujours en limite de réserve, sur des fonds de 80 / 85… (N42 XX.XXX E8 YY.YYY)

Base camp à Biquette’s Bay en face N du golfe et séance de gonflage / check du matos :
P4070306.JPG
DSCN8579 - Version 2.JPG
Comme le spot est tranquille avec des fonds d’une vingtaine de mètres en sortie de crique, après les courses du matin chez Palinuridae Market, il est temps de faire découvrir les joies de la respiration en sac à la nouvelle génération.

Comme la jeune fille est l’antithèse d’une « quiche » et qu’elle connaît déjà au poil la théorie / principe de la machine, il ne me faut pas plus de dix minutes pour la briefer. Et c’est parti pour une petite balade de 45 mns.
P4070317.JPG
Sans surprise, pour elle ça se passe nickel. Pour moi, c’est un peu plus laborieux. Comme un ballot, j’ai conservé mon baudrier sous sa stab. Alors - forcément - Archimède et Isaac s’acharnent à me faire passer sur le toit. Mais avec un peu de travail aux ailerons, le bon sens reprend ses droits. La difficulté suivante consiste à éviter de me mettre de grands coups de boules contre toutes les roches qui se trouvent sur ma trajectoire. Je réalise qu’au moindre coup de palme, je pars comme une balle. La vache ! Qu’est ce que ça glisse sans tout le bordel du recyclo / BOs sur la couenne ! Si je ne fais pas gaffe, je vais finir en Sardaigne en moins de deux. Faut vraiment que je revois la config, c’est pas humain de pousser autant d’eau.

Tout en jetant un œil de temps à autre sur l’impétrante, j’imagine alors une frame « custom made », en strongall avec 2 + 2 BO carb 7 lits de part et d’autre du canister 2 à 2 et les blocs 3 l ou 2 l O2 / Dil / air en position transversale dessous. Va falloir que j’y pense sérieusement …
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
If AP DIVING made airplane, would U fly on it ?

Avatar du membre
Goofy
Bite de schtroumph
Messages : 6010
Enregistré le : 09 déc. 2005, 12:15
Localisation : Drôme Team

Re: DIVATOR / MI9 : croisière plonge HAVEN / CORSE. Part 3.

#2 Message par Goofy » 20 avr. 2015, 11:40

elles sont si moches que ça les copines que tu les floutes, ou alors c'est juste pour pas nous rendre jaloux ? :pride:
Resistance à la dictature CCR !!!

Cerbère du Temple du plaisir !!!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré