Mayotte, les épaves et la bureaucratie

Blagues acceptées :D
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Christophe 38
Jeune retraité
Messages : 6373
Enregistré le : 12 déc. 2005, 19:18
Localisation : de retour à Mayotte ? (ter)

Mayotte, les épaves et la bureaucratie

#1 Message par Christophe 38 » 01 déc. 2017, 12:03

Bienvenue dans le passé :shock:

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je fais un nouveau séjour sur Mayotte.
Le précédent datait de 2008-2011 où j'ai pratiqué environ 150 plongées par an (parce que je travaillais).

De cette époque, j'en ai retenu l'existence de quelques épaves métalliques, certaines connues et plongées et d'autres racontées (existantes, mais dont les positions avaient été soit perdues soit n’étaient pas divulguées). :(

En effet, malgré le GPS, malgré Internet, il arrive que des positions de tôles restent "secrètes".

Pour les curieux, Mayotte a la forme d'un hippocampe inversé, tête en bas. L ile est entourée d'une barrière de corail qui est un piège pour les bateaux.
L'ile étant à l'écart des routes maritimes, il n'y a jamais eu un gros passage de bateaux. De meme, lors de la seconde guerre mondiale, elle a été utilisée comme base secondaire.
Bref, pas grand chose.

Pour illustrer, la carte est là : http://data.shom.fr/donnees/catalogue#0 ... RydWV9XX0=

un mien collegue (Joseph, de Martigues) a découvert, vers 2008, une nahonne exterieur lagon (en gros, à mi hauteur de Mayotte, coté droit, sur 30 m de fond de sable + patates).
http://mayotte-photos-plongee.over-blog ... 59921.html
cette épave est une nahonne ; en gros, c'est un chaland non motorisé, qui servait à décharger les navires, en rade du port de Dzaoudzi (avant la mise en service de Longoni).
Cette barge a du rompre ses amarres, traverser la barriere de corail, frotter un peu et couler donc sur 30 m.
J'ai plongé dessus ainsi que sur sa soeur, entre l'ilot Bandrélé et la barriere de corail.

Mais, ce n'est pas fini ! :sarcastic:

D autres épaves (un autre chaland, au large de celui de Bandrélé, sur 34 m existe ; ça a été ma premiere plongée des mon retour à Mayotte).

Lors de la seconde guerre mondiale, un hydravion s'est crashé au décollage. http://lejournaldemayotte.com/societe/l ... -le-lagon/

et, de recherches en recherches, j'ai retrouvé d'autres toles... http://cartographie.aires-marines.fr/si ... e_a3pa.pdf

mais, pour les positions, le parc marin utilise un argument que je trouve spécieux :berk: :
ce sont des épaves historiques et donc le DRASSM interdit la diffusion des positions.

yapuka plonger et diffuser les positions, puisqu'aucune zone n'est interdite.

mais, c'est quand meme les glandes, cette confiscation : les organismes sont payés par nos impots et nous interdisent, nous refusent les points. :(
la pétition : [url]http://minilien.fr/a0lllj[/url]
le blog : [url]http://normenitroxm26.over-blog.fr[/url] les autres arguments, en dessous

JacquesD
Long hose addicted
Messages : 61
Enregistré le : 15 sept. 2009, 18:18

Re: Mayotte, les épaves et la bureaucratie

#2 Message par JacquesD » 01 déc. 2017, 17:15

Au final le DRASSm est "preneur" de toutes infos mais pas "partageur" (peur de dégradations de pillages ?) :siffle:

Du coup si tu "trouves" tu as tout intérêt à te "garder" l'info si tu veux plonger en paix <D

Avatar du membre
Christophe 38
Jeune retraité
Messages : 6373
Enregistré le : 12 déc. 2005, 19:18
Localisation : de retour à Mayotte ? (ter)

Re: Mayotte, les épaves et la bureaucratie

#3 Message par Christophe 38 » 01 déc. 2017, 17:28

JacquesD a écrit :
01 déc. 2017, 17:15
Au final le DRASSm est "preneur" de toutes infos mais pas "partageur" (peur de dégradations de pillages ?) :siffle:

Du coup si tu "trouves" tu as tout intérêt à te "garder" l'info si tu veux plonger en paix <D
meme pas :
partager, donner les points pour qu'un max de plongeurs puissent en profiter ; sinon, on retombe dans les travers d'avant 98, d'avant le GPS : chacun pour soi et on plongeait toujours sur les memes positions, de peur que d'autres nous "piquent" les points.

regarde le doc que j'ai mis dans l'autre fil, les photos... il n'y a rien à piller (et le charbonnier de 1850, les copains le connaissent comme enseveli sous le sable ; d'ici que quelqu'un vire le sable pour ramener une théiere (Jacques Vettier inside))... (l'histoire de la théiere, selon Jacques, post 17 : https://www.plongeur.com/forums/forum/l ... %C3%A9pave ) (et la version originale, qui ne nous rajeunit pas, est là : http://interdiving.com/articles_decompr ... goisse.htm )

bonne lecture
(et, moi, je pense à ce charbonnier anglais, coulé en 1850... y aura t il une théiere et un délateur ??)
la pétition : [url]http://minilien.fr/a0lllj[/url]
le blog : [url]http://normenitroxm26.over-blog.fr[/url] les autres arguments, en dessous

Avatar du membre
dangue
Pied Nickelé
Messages : 4589
Enregistré le : 09 déc. 2005, 16:45
Recycleur : PSCR
Localisation : drome

Re: Mayotte, les épaves et la bureaucratie

#4 Message par dangue » 02 déc. 2017, 11:29

Ils vont même jusqu'à interdire aux inventeurs de plonger sur leurs épaves.... La réaction est que maintenant les plongeurs qui en trouvent, parce qu'il y en a encore, ferment leur clairon ....
Pour être le meilleur, il suffit parfois que les autres soient moins bons

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré